Une « Caravane de l’innovation » en tournée au Congo

Une caravane de l’innovation part à la rencontre des entrepreneurs à travers le Congo

Début 2019, le PNUD lançait l’initiative Accelerator Labs à travers le monde dans le but d’aider les pays à repenser leur approche du développement au 21ème siècle.

En République du Congo, où industries et population sont en plein essor, cela implique de laisser davantage de place à la créativité et à l’innovation.

Dès le départ, nous savions que toute solution de développement se devrait d’inclure les jeunes et les entreprises privées, mais dans un pays où les voies de communication sont limitées, aller au-delà d’un simple brainstorming et atteindre le plus de personnes possible relevait vraiment du défi.

C’est de là que l’idée d’une « caravane de l’innovation » est partie. En collaboration avec le Gouvernement et deux organisations de défense des jeunes — Fongwama et PRATIC — nous avons pris la route pour rencontrer autant de personnes que possible à travers le pays.Après tout, ces citoyens vivent quotidiennement avec les défis que nous essayons de résoudre, les connaissent mieux, et dans certains cas, possèdent déjà les solutions.

 

La caravane a pour objectif d’atteindre le plus de personnes possible.

C’est de là que l’idée d’une « caravane de l’innovation » est partie. En collaboration avec le Gouvernement et deux organisations de défense des jeunes — Fongwama et PRATIC — nous avons pris la route pour rencontrer autant de personnes que possible à travers le pays.

Après tout, ces citoyens vivent quotidiennement avec les défis que nous essayons de résoudre, les connaissent mieux, et dans certains cas, possèdent déjà les solutions.

                              Voici quelques innovations qui ont attiré notre attention :

1.De l’électricité d’origine végétale

Comme toutes autres grandes villes du Congo, Pointe-Noire croît à un rythme exponentiel, et les infrastructures énergétiques peinent à suivre. Vital Vitium, un entrepreneur autodidacte résidant à la périphérie de la ville, a trouvé une solution aux coupures d’électricité récurrentes. Sa lampe portable utilise la chlorophylle et le CO2 produits par les feuilles des plantes pour produire de la lumière.

2.Les déchets de l’un sont la richesse de l’autre

La ville de Pointe-Noire peine également à gérer la quantité de déchets que sa croissance provoque. Face à ce problème, Destin Biblia, jeune diplômé de l’Université Marien Ngouabi, a trouvé une solution : convertir les déchets ménagers en bio-charbon et en source de revenu. Sa recette : des déchets organiques collectés dans les rues, les marchés et les décharges publiques, qui sont ensuite broyés et mélangés avec de l’eau et des cendres de charbon ou de la poussière pour produire des briquettes combustibles utilisées, par exemple, pour la cuisson.

Une décortiqueuse de cacahouète

Le décorticage de cacahouètes à la main est douloureux et limite le rendement. Au sud-ouest du Congo, Judicaël Mampouya, mécanicien et agriculteur, a créé une machine mobile qui permet d’augmenter la production des agriculteurs et leurs revenus.

Ce ne sont que trois exemples parmi un portfolio de plus de 120 solutions locales innovantes cartographiées à travers le pays lors du passage de notre caravane.

Notre base de données permet déjà d’attirer l’attention sur les innovateurs locaux qui relèvent les défis du développement. Reste à savoir si nous pouvons retenir ces applications, les améliorer — si besoin est — et les extrapoler à travers le pays, en particulier dans les régions enclavées où l’infrastructure manque...

Valider ces « micro-solutions » à plus grande échelle nécessitera de débloquer l’accès au crédit et à d’autres opportunités d’investissement, notamment en utilisant de nouvelles technologies telles que des programmes de microfinance basés sur la blockchain et / ou la crypto-monnaie.

Cette approche demande une coopération qui privilégie le développement de nouvelles compétences adaptées au contexte local et aux opportunités d’investissement.

En travaillant sur la gamme de services de notre Accelerator Lab aux côtés de partenaires gouvernementaux et d’autres parties prenantes, nous sommes collectivement mieux placés pour relever des défis complexes comme le chômage des jeunes tout en accélérant la vitesse de notre apprentissage.

OUEDRAOGO Mariam chargée de Communication  

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République du) 
Aller à PNUD Global