signature de la lettre d'accord entre Madame la Ministre des PME et Monsieur le Représentant Résident du PNUD

Le Programme des Nations Unies pour le Développement en République du Congo et le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur informel ont signé une Lettre d’accord pour l’octroi de micro-subventions aux acteurs du secteur informel frappés par les mesures liées à la pandémie COVID-19. La lettre d’accord s’inscrit dans le cadre du principe central des Objectifs de Développement Durable de l’agenda 2030 « de ne laisser personne de côté ». Cette signature était sous l’autorité de Madame la Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel et du Représentant Résident du PNUD en présence de leurs principaux collaborateurs.

La pandémie de la COVID-19 a eu des effets néfastes importants sur les populations congolaises en général et les acteurs du secteur informel en particulier. Les mesures préventives prises par l’Etat pour limiter la propagation du virus ont négativement impacté les activités des acteurs du secteur informel et contribué à réduire leurs revenus en provoquant une chute brutale de leurs activités de subsistance.

Les micros, petites et moyennes entreprises représentent 97.6% du total des entreprises en République du Congo selon les données 2018 de l’Agence Congolaise de Promotion du Secteur Privé et, parmi celles-ci, 85% évoluent dans le secteur informel.

Afin d’atténuer les effets immédiats de la pandémie sur cette couche sociale vulnérable, le PNUD accompagne le Gouvernement à travers le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel en appuyant ces populations cibles pour renforcer leur résilience face aux impacts immédiats de la COVID-19 par l’octroi de micro-subventions pour relancer leurs activités.

Ces micro-subventions visent à renforcer les capacités de ces petits acteurs du secteur informel plus particulièrement ceux évoluant dans les secteurs d’activités économiques déclarées non essentielles et qui ont été totalement à l’arrêt pendant la période du confinement. Il est attendu que cet appui permettra à ces groupes de relancer leurs activités, faciliter leur accès aux marchés et à l’alimentation des ménages vulnérables dans les localités de Brazzaville, Pool et de Pointe-Noire qui sont ciblées par cette phase.

Echange de parapheur

Cette signature a été l’occasion pour Madame la Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel de témoigner sa satisfaction au PNUD pour cet accompagnement qui est le bienvenu surtout en cette période où tous les acteurs de ce secteur sont au plus bas de leurs revenus quotidiens.

 L’identification des acteurs s’est faite en étroite coopération avec les services du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel à partir de leur base de données disponibles et des critères de sélection préalablement fixés et liés à l’activité, le profil de l’acteur, le type d’activités et l’impact subi. Les domaines d’activités retenus pour cette phase concernent la vannerie, la ferronnerie, la mécanique, la vulcanisation et la cordonnerie pour un financement de 54,5 millions Frs CFA.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République du) 
Aller à PNUD Global