MBOUAMBE LEFINI, le 14 Juillet 2021. L’an deux mil vingt et un, du 12 au 14 Juillet, s’est tenue à Mbouambé-Lefini dans le district de Ngabé, département du Pool, dans les locaux de l’Hôtel KOSSO OLOMI, un atelier de lancement officiel des activités de mise en œuvre du projet « Résilience des communautés locales/populations autochtones du site de Lésio-Louna dans le  Bassin du Congo par la gestion durable des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité ».

Supervisé par Monsieur Henri ETOUA, Sous-Préfet du district de Ngabé, qui avait à ses côtés, le Délégué général de CJID, le représentant du Directeur Général de l’Agence Congolaise de la Faune et des Aires Protégées (ACFAP), du PNUD et Monsieur le conservateur de la réserve de Lésio-Louna.

L’ouverture de l’Atelier de lancement a été marquée par deux (02) interventions : celle de Monsieur le Sous-Préfet du District de Ngabé, qui a dit un mot de bienvenu aux participants, puis l’allocution de lancement officiel par Monsieur le représentant du DG de l’ACFAP.

Après donc l’ouverture officielle, s’en est suivi la présentation des objectifs du projet, des activités à réaliser et de la zone de couverture du projet.

Les participants ont été séparés en deux groupes de travail (Atelier) sur le choix des ONG/OCB locales capables d’entreprendre les initiatives communautaires locales et AGRs, sur l’identification des AGRs à entreprendre sur le terrain.

Cet atelier s’est déroulé pendant deux journées et a été animée par l’équipe projet, sous la supervision du représentant de CJID (ONG porteur du projet), celui de ACAF-CONGO et du DG de l’ACFAP (partenaires) dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet et a connu la participation des communautés riveraines de la réserve de Lésio-Louna.

Premier jour : Lundi 12 juillet 2021

Travail en atelier : de 12h30 à 16h30 les deux groupes de travail composés des Chefs de villages, les Représentants des ONG/OBC locales se sont attelés à trouver un consensus sur : les critères de sélection des : - ONG/OBC locales, des individualités et des villages.

1.    Détermination et validation des critères de sélection des ONG/OBC,

Prévu pour le premier jour (Lundi 12 juillet 2021), ce résultat n’a pu être atteint, et rendez-vous était pris entre participants de poursuivre les échanges sur la question au deuxième jour.

Deuxième jour : Mardi 13 juillet 2021

Commencé dès 9h00 au niveau où les échanges s’étaient arrêté la journée précédente, l’animateur de la plénière Monsieur KOUMOU ATIPO Marien, Coordonnateur du Projet, a rappelé aux participants le pourquoi de la démarche ainsi choisi par eux. Après son intervention,  les participants réunis en plénière ont pu harmoniser les points de vue sur les critères de sélection, d’où, un consensus s’est dégagé sur:

a)    Les critères de sélection pour le choix des ONG/OCB

·       L’ONG/OBC candidate doit produire un récépissé, un agreement et doit être enregistré depuis deux ans minimum/ une exception est faite aux ONG/OBC des femmes et des populations autochtones candidates non enregistrées;

·        L’ONG/OBC candidate doit être active et opérationnelle (avoir un enclos, parc poulailler nécessitant un appui technique… ;

·       L’ONG/OBC candidate doit être dans la zone de couverture du projet;

·       L’ONG/OBC candidate doit être de bonne moralité.

b)   Critères de sélection pour la sélection des individualités

·       Le prétendant doit avoir un projet générateur d’emploi au profit des jeunes de la zone de couverture du projet capable de réduire la pression humaine dans l’aire protégée ;

·       Le prétendant doit être actif et opérationnel depuis au moins deux (02) ans (avoir un enclos, poulailler, parc) ;

c)    Critères de sélection pour le choix des villages

·       Le village candidat  doit être véritablement dans la nécessité/besoin ;

·       Le village candidat doit avoir une forte densité et une position géographique accessible aux communautés ;

·       Le village candidat doit être un défenseur de la RNGLL et faire sa promotion auprès de la communauté riveraine de l’aire protégée de Lésio-Louna ;

·       Le village candidat doit être une zone favorable à l’activité souhaitée.

2.    Identification et Choix des ONG/OBC locales et validation de la liste des ONG/OBC retenues

 Tenant compte des critères retenus, trente et quatre (34) ONG/OBC locales ont été présélectionné  en attendant qu’elles se mettent en conformité par rapport aux critères d’ici la réunion technique de validation à laquelle vont prendre part tous les participants et après la descente terrain de l’équipe projet.

3.    Identification des initiatives communautaires et validation de la liste par les communautés

A ce propos, trois activités transversales ont retenu l’attention des participants : la réhabilitation au moins une structure de santé, construire ou réhabilité les points de rétention d’eau, la construction d’une maison de la biodiversité.

Au plan de la santé : quatre villages ont été proposé notamment Mah, NGoulayo, Mpoumako et Yono. Les critères tels que : la densité de la population, l’accessibilité aux communautés, position géographique et l’avis du district sanitaire.

Sur l’implantation/réhabilitation des points de rétention d’eau, ici aussi, quatre (4) villages ont été proposé par les participants. Il s’agit de : village Mah, village Mpoumako, Nouveaux village agricole d’Imvouba II. Il a été convenu de se rapprocher des amis d’ANIR qui ont déjà une expérience sur terrain par le fait d’avoir implanté des forages.

Sur la construction de la maison ou case de la biodiversité, trois (03) villages ont été proposé : Mpoumako, Mah, Ngoulayo. Voulant prévenir les éventuels conflits fonciers, il est question de prendre un certain nombre de dispositions à savoir:

·       Connaître le propriétaire originel du terrain ;

·       Avoir la garantie du lègue/cession aux communautés

·       L’accessibilité de la case aux communautés ;

·       La position géographique.

En attendant l’enquête terrain, de l’équipe projet, aucune ONG/OBC ou localité n’a été validé ce,  jusqu’à la tenue de la réunion technique d’ici au 31 juillet 2021.

Au sujet des AGRs et des initiatives individuelles, ici aussi, pour des raisons évoquées ci-dessus, aucune liste n’a été validée.

Troisième jour : Mercredi 14 juillet 2021

Visite terrain : comme prévu dans les termes de références, l’équipe projet, en présence des représentants de l’ACFAP, du PNUD et du conservateur de la réserve de Lésio-Louna, les villages tels que : Inoni plateau avec le groupement des femmes maraichères, le village Mpoumako avec le groupement ACEAM, une maison abandonnée et un CSI ; le village Ngoulayo chez la présidente de Lissatour pour visiter le site prévu pour la construction de la paillotte d’accueil touristique ; le village Owé Massina aux groupements Basi tsa et Sangolo, chez Monsieur Ngoma pour la visite d’un point de rétention d’eau ; Village imvouba centre auprès du Président du groupement APPTA ; au village Mah sur la déviation auprès du comité du village et enfin, au nouveau village agricole d’imvouba II.

La visite terrain a pris fin à 18h30.

Icon of SDG 10

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République du) 
Aller à PNUD Global