--- Image caption ---

Brazzaville le 24 février 2021 - Le Fonds mondial, le Gouvernement de la République du Congo et ses partenaires de la santé ont lancé aujourd’hui deux nouvelles subventions visant à renforcer les services de prévention et de traitement pour lutter contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et, à construire des systèmes de santé résilients et durables.

Les deux subventions, d’une valeur de plus de 64 millions de dollars américains, représentent une augmentation de 97 % par rapport à l’allocation précédente et se dérouleront de 2021 à 2023. Le PNUD mettra en œuvre la subvention pour le VIH et la tuberculose, tandis que le Catholic Relief Services (CRS) mettra en œuvre la subvention pour le paludisme.

À ce jour, avec le soutien des donateurs et des partenaires, plus de 122 millions de dollars US ont été investis au Congo. Cela a contribué à élargir l’accès au traitement du VIH et de la tuberculose. Environ 26 000 personnes vivant avec le VIH reçoivent actuellement un traitement antirétroviral et 12 000 patients sont testés et traités pour la tuberculose chaque année. Rien qu’en 2019, plus de 2,6 millions de moustiquaires ont été distribuées pour protéger les familles contre le paludisme.

Les nouvelles subventions ont été lancées lors d’une cérémonie virtuelle en présence de S.E. Clement Mouamba, Premier Ministre de la République du Congo, Peter Sands, Directeur exécutif du Fonds mondial, Achim Steiner, Administrateur du PNUD, Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l’ONUSIDA, Sean Callahan, Directeur exécutif du Catholic Relief Services, Jacqueline Lydia Mikolo, Ministre de la Santé et Ludovic Ngatse, Ministre Délégué du Budget de la République du Congo. 

« Dans le contexte de la crise financière du pays, exacerbée par la pandémie du COVID-19, les subventions allouées au Congo sont une bouffée d’air frais. Ils donnent un nouvel élan à l’action du gouvernement en faveur des populations touchées par le VIH, la tuberculose et le paludisme », a déclaré le Premier ministre Clément Mouamba.

« C’est un moment critique pour la République du Congo, car la pandémie du COVID-19 menace d’inverser les acquis durement acquis de ces dernières années en matière de santé et de développement », a déclaré Steiner, administrateur du PNUD. « Ces subventions joueront un rôle essentiel en soutenant le Ministère de la santé pour renforcer le système de santé en République du Congo et aider les populations à accéder aux services essentiels dont elles ont besoin. »

« Ces nouveaux investissements représentent une étape importante dans notre partenariat avec le Gouvernement du Congo et nos partenaires de la santé », a déclaré M. Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. « Nous reconnaissons les progrès réalisés par le pays au cours des trois dernières années et nous devons travailler encore plus fort pour intensifier la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et renforcer les systèmes de santé. Nous devons tous relever le défi. »

« L’ONUSIDA se réjouit à l’idée de continuer à travailler en étroite collaboration avec tous ses partenaires pour accélérer l’élimination de la transmission du VIH et du sida pédiatrique de la mère à l’enfant au Congo-Brazzaville, et pour améliorer l’accès aux programmes vih/tuberculose, à la santé sexuelle et reproductive et, aux services juridiques pour les jeunes femmes et les adolescentes et tous les groupes les plus à risque de contracter le VIH », a déclaré Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l’ONUSIDA.

« Dans le cadre de la dernière subvention du Fonds mondial contre le paludisme, le pays a pu achever sa première distribution nationale de moustiquaires de lit à l’échelle nationale, en obtenant la protection contre le paludisme pour 4,7 millions de personnes. Le nouveau programme qui est officiellement lancé aujourd’hui est une occasion unique pour nous tous d’accélérer la lutte contre les trois maladies et de sauver plus de vies », a déclaré Sean Callahan, président du Secours catholique.

La subvention pour le VIH au Congo vise à augmenter considérablement le nombre de personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur séropositivité et à élargir l’accès au traitement antirétroviral salvateur, en particulier pour les femmes enceintes. Le volet tuberculose de la subvention vise à stimuler la riposte nationale à la tuberculose, à accroître la notification des nouveaux cas de tuberculose et à atteindre un taux de réussite du traitement de 90 % d’ici 2023, conformément à la Stratégie de lutte contre la tuberculose de l’OMS. La subvention soutiendra également les efforts déployés par le pays pour améliorer le succès du traitement pour les patients tuberculeux multirésistants. La subvention pour le paludisme soutiendra l’objectif du pays de distribuer 3,5 millions de moustiquaires d’ici 2023 et d’élargir l’accès à des outils de diagnostic et de traitement du paludisme de qualité.

À propos du Fonds mondial

Le Fonds mondial est un partenariat conçu pour accélérer la fin du sida, de la tuberculose et du paludisme en tant qu’épidémies. En tant qu’organisation internationale, le Fonds mondial mobilise et investit plus de 4 milliards de dollars par an pour soutenir les programmes gérés par des experts locaux dans plus de 100 pays. En partenariat avec les gouvernements, la société civile, les organismes techniques, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies, nous remettons en question les obstacles et embrassons l’innovation.

À propos du PNUD

Le PNUD est la principale organisation des Nations Unies qui lutte pour mettre fin à l’injustice de la pauvreté, des inégalités et du changement climatique. En travaillant avec notre vaste réseau d’experts et de partenaires dans 170 pays, nous aidons les nations à construire des solutions intégrées et durables pour les peuples et la planète.

Pour en savoir plus, undp.org ou suivez-en @UNDP

À propos de l’ONUSIDA

Le Programme conjoint des Nations Unies contre le VIH/sida (ONUSIDA) dirige et inspire le monde à réaliser sa vision commune de zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida. L’ONUSIDA unit les efforts de 11 organisations des Nations Unies – HCR, UNICEF, PAM, PNUD, FNUAP, ONUDC, ONU Femmes, OIT, UNESCO, OMS et Banque mondiale – et travaille en étroite collaboration avec les partenaires mondiaux et nationaux pour mettre fin à l’épidémie de sida d’ici 2030 dans le cadre des Objectifs de développement durable. Pour en savoir plus unaids.org et communiquez avec nous sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube.

Pour les requêtes des médias :

Brazzaville: Tessa Mayouya, tessa.mayouya@undp.org | Tél. +242 06.875.0020

Genève: Yebe Diallo, Yebe.Diallo@theglobalfund.org: | Tel +41 79 717 69 30

Dakar: Tristan Gijsenbergh, gijsenberght@unaids.org: | Tél. ++221774803066

New York : Sangita Khadka, sangita.khadka@undp.org, PNUD | Tél. : +1 212 906 5043

 

 

Icon of SDG 03 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République du) 
Aller à PNUD Global