Nations Unies et Congo : de nombreuses réalisations pour l’aide au Développement au Congo en 2016

23 févr. 2017

Jeunes en formation dans le cadre du projet jeunesse du PNUD

Brazzaville, le 23 Février 2016 – Le bilan 2016 de la mise en œuvre du Plan-Cadre des Nations Unies pour l’aide au Développement (UNDAF 2014-2018) a fait l’objet de la réunion du Comité Directeur de l’UNDAF, présidée par Mme. Ingrid Olga Ebouka-Babacas, Ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale en présence de M. Anthony Ohemeng-Boamah, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, des Directeurs Généraux, Directeurs de Cabinet et Chefs d’Agences des Nations Unies, le 23 février 2017 à Brazzaville.

Ayant adopté l’approche « Unis dans l’Action », la République du Congo et le Système des Nations Unies travaillent de manière concertée sur les questions suivantes : la gouvernance ; l’éducation ; la santé, eau et assainissement ; la nutrition et la sécurité alimentaire ; la protection sociale ; l’environnement et le développement durable. L’UNDAF, aligné sur les priorités de développement du Congo telles que formulées dans le Plan National de Développement (PND), a permis plusieurs réalisations.

Le Système des Nations Unies a, entre autres, contribué à doter le Congo d’une nouvelle Politique Nationale Genre et d’un Programme National de Promotion du Leadership Féminin en Politique et dans la Vie Publique et a participé à l’équipement d’une radio citoyenne des jeunes. Scolarisés dans les écoles ORA (Observer, Réfléchir et Agir), les enfants autochtones ont bénéficié d’un programme de cantines scolaires dans le département de la Likouala. Le taux d’enregistrement des naissances dans la population autochtone est passé de 60% en 2015 à 100% en 2016. Les enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur ont été formés à l’enseignement au TIC, de même que la feuille de route sur la situation de ceux du primaire et l’annuaire statistique 2015 du secteur de l’éducation ont été validés. Le recensement général de l’agriculture a eu lieu et les premiers résultats annoncés. Les activités prévues dans le domaine de la santé ont porté notamment sur la lutte contre les épidémies, la santé de la mère et de l’enfant, la lutte contre les maladies, l’offre des soins communautaires et la gouvernance des districts, l’eau et l’assainissement.

La revue à mi-parcours de l’UNDAF conduite en 2016 a permis de mieux cerner les priorités émergentes du pays dans le contexte de développement actuel, de souligner la nécessité d’intégrer les Objectifs de Développement Durable (ODD) dans la programmation conjointe. A cet effet, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies a encouragé le Gouvernement à « assurer le leadership, s’approprier davantage la mise en œuvre des ODD » au moment où il est engagé dans un processus de réflexion pour se doter d’un nouveau PND.
Au terme d’une riche interaction, le Comité Directeur de l’UNDAF a tiré les leçons et les bonnes pratiques de l’année écoulée. Après la présentation du Plan de travail 2017 par groupe, le Comité Directeur de l’UNDAF a fait des recommandations pour l’année 2017 sur la mobilisation des fonds de la contrepartie nationale et l’accélération de la mise en œuvre de l’UNDAF.

Contact information

Mme Florence DANNER, Spécialiste en Communication au PNUD florence.danner@undp.org

UNDP-CG-Bilan-UNDAF-2017-1Participants de la réunion bilan 2016 de la mise en œuvre du Plan-Cadre des Nations Unies pour l’aide au Développement (UNDAF 2014-2018)
UNDP-CG-Bilan-UNDAF-2017-2Mme. Ingrid Olga Ebouka-Babacas, Ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale et M. Anthony Ohemeng-Boamah, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies lors du bilan 2016 de la mise en œuvre du Plan-Cadre des Nations Unies pour l’aide au Développement (UNDAF 2014-2018)