Projet Lac Télé-Lac Tumba : Les membres du Comité de pilotage valident le PTA 2014

25 juin 2014

Brazzaville, 24 juin 2014 –Dans le but de créer les conditions d’une gestion durable des écosystèmes forestiers du paysage transfrontalier des lacs Télé et Tumba, situées entre la République du Congo et la République Démocratique du Congo, les experts de deux pays examinent le Plan de Travail Annuel (PTA) 2014 du projet  « Catalysation de la Gestion Durable des forêts sur le site des zones humides transfrontalières », au cours de la réunion du Comité de Pilotage, du 25 au 26 juin 2014, à Brazzaville.

Au cours de la mise en œuvre de ce PTA, 25% des communautés locales vivant autour des aires protégées de deux lacs participeront non seulement aux programmes d’exploitation durable des ressources naturelles du paysage cible, mais encore bénéficieront d’autres moyens de subsistances.

« Les bienfaits dispensés par la diversité biologique sont menacés par des  décisions en matière de développement qui ignorent la vraie valeur de  ces services fournis par la nature à nous tous et en particulier aux plus  pauvres d’entre nous. Il est non seulement possible, mais essentiel d’inverser cette tendance négative», a souhaité le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Représentant Résident du PNUD en République du Congo, M. Anthony Kwaku Ohemeng-Boamah.  

La biodiversité et les ressources naturelles de cet écosystème subissent aujourd’hui une pression croissante avec diverses activités non durables. On note l’exploitation des ressources naturelles pour la subsistance, notamment la chasse et la pêche commerciale qui, mal entreprise, peuvent détruire l’environnement et priver les générations futures de cette richesse endogène si l’on n’y prend pas garde. Les deux sites unifiés couvrent plus de 126.000 Kilomètres, ils regorgent des fortes densités de grands primates d’Afrique (gorilles, chimpanzés et bonobos), 16 espèces de singes diurnes, plus de 350 espèces d’oiseaux, des éléphants de forêt, des hippopotames, diverses espèces de crocodiles et une grande diversité faunique halieutique.

C’est pourquoi, les communautés des lacs Télé et Tumba seront sensibilisées à la réduction des menaces sur la biodiversité et l’impact  de puits de carbone dans la zone. Les capacités des institutions publiques (services déconcentrés, directions départementales ou provinciales) concernées en République du Congo et en République Démocratique du Congo seront renforcées en vue de travailler avec les communautés pour gérer efficacement le réseau d’aires protégées transfrontalières du site Lac Télé Lac Tumba.

« La conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique créent des possibilités d’atténuer la pauvreté et d’améliorer le bien-être humain », a ajouté le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Représentant Résident du PNUD en République du Congo

Pour de plus amples renseignements,

Veuillez contacter  M. Séraphin Ngoma, Conseiller à la Communication, au 06-875.00.05/ 06-875.00.32; Email : seraphin.ngoma@undp.org ou M. Lumière Jean-Felix Issang, Conseiller principal au Programme et Responsable de  l’Unité Environnement, Développement Durable 06-875.00.08; Email : jean-felix.issang@undp.org