Kinkala doté d’un centre de formation et d’appui conseil pour les femmes et filles

02 nov. 2013

La première Dame du Congo, Mme Antoinette Sassou Nguesso et le Représentant Résident par intérim du PNUD au Congo, M. Eloi Kouadio IV, procèdent ce 1er décembre 2012, Journée Mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, à l’inauguration du centre de formation et d’appui conseil sur les questions de VIH/SIDA, pour les femmes et les filles du Pool.

Le coût des travaux de cet édifice, construit à Kinkala, est estimé à 691,9 millions FCFA et a été entièrement financé par l’Etat congolais dans le cadre du processus de municipalisation accélérée dudit département.

Ce centre  est doté d’une grande salle polyvalente équipée en matériel audiovisuel et de projection de films, d’un cyberespace d’une  capacité de 12 ordinateurs pour les recherches, d’une bibliothèque équipée et de six bureaux. Deux paillotes ont également été érigées pour des sessions de sensibilisation.

A cela s’ajoutent les bâtiments d’astreinte, bien équipés, construits pour la sédentarisation du gestionnaire du centre et sa famille.

L’inauguration du centre de Kinkala coïncide avec la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, placée cette année sous le thème : «Objectif zéro: zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida».

Rappelons que dans un communiqué de presse, l’ONUSIDA a annoncé une chute de plus de 50 % de nouvelles infections à VIH dans 25 pays. Selon le même document, le nombre de personnes ayant accès au traitement antirétroviral a augmenté de 63 % sur les 24 derniers mois et les décès liés au sida ont diminué de plus de 25 % dans le monde entre 2005 et 2011.

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki-moon, saluant les efforts au niveau planétaire dans son message relatif à cette journée, indique : « En cette Journée mondiale de lutte contre le sida, nous devons nous engager à faire fond sur les victoires encourageantes de ces dernières années et à les amplifier de façon à reléguer le VIH/sida aux bas-fonds du passé. »

Il sied de noter que la construction de ce centre fait suite à celles d’Ewo dans la Cuvette-Ouest et Gamboma dans les Plateaux. Elles s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du « Projet de Prévention du VIH/SIDA chez les femmes et les filles dans les zones urbaines et rurales en République du Congo ».

Le budget initial du Projet s’élevait à 950 000 USD, financé à hauteur de 750 000 USD par la Coopération Sud-Coréenne, et de 200 000 USD sur fonds propres du PNUD. De son côté, l’OPDAS-FCA, que dirige Mme Antoinette Sassou Nguesso, a mobilisé des ressources supplémentaires qui ont permis la construction et l’équipement des centres.

Dans le cadre du suivi-évaluation du projet, le rapport des experts indique que le projet a tenu toutes ses promesses. Parmi les résultats clés obtenus, on peut citer:

  1. la formation de 86 paires éducatrices ;
  2. la formation et la sensibilisation de plus de 10.000 femmes et filles  sur les questions de VIH/SIDA ;
  3. l’Organisation d’un séminaire sur la stratégie de vulgarisation de la loi sur le VIH/SIDA;
  4. l’autonomisation des femmes par la promotion et le soutien des activités génératrices de revenus ; etc.

Pour de plus amples renseignements,

Veuiller contacter, M. Séraphin Ngoma, Conseiller à la Communication, au 06-875.00.05/ 06-875.00.32; Email : seraphin.ngoma@undp.org ou Mme Nadège Zoula, Conseillère au Programme au 06-875.00.11; Email : nadege.zoula@undp.org