Lancement d’une Radio citoyenne des jeunes à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la Radio à Brazzaville

13 févr. 2017

Jeunes en formation pour la nouvelle radio citoyenne des jeunes

Brazzaville a célébré la Journée mondiale de la Radio, le 13 février 2017 à la Grande Bibliothèque universitaire. La cérémonie était marquée par la remise officielle du matériel de la nouvelle radio citoyenne des jeunes. Cette nouvelle Radio est en cours de création grâce au soutien de l’UNESCO couplé à l’appui du PNUD au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique.

« Nous avons hâte de commencer à émettre ! » a déclaré Fanny, jeune fille actuellement en formation pour la nouvelle radio citoyenne des jeunes « Nous sommes contents et rassurés d’avoir le soutien des organisme internationaux et du gouvernement pour ce projet de radio communautaire ». Un atelier de formation des jeunes futurs journalistes est en cours. Il traite de l’éducation à la citoyenneté et aux valeurs de paix, de l’éthique et de la déontologie en journalisme, de l’éducation aux droits humains et au développement durable, des violences en milieu scolaire, de la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent des jeunes, de la promotion de l’égalité des genres et de la lutte contre les violences basées sur le genre, de l’entreprenariat juvénile, de l’éthique et la déontologie.

La cérémonie a permis de remettre officiellement l’équipement du matériel de studio et informatique de la nouvelle radio citoyenne des jeunes, elle s’est déroulée avec le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, le Ministre de la Communication, le Ministre de la Jeunesse et le Directeur général de l’INRAP, l’hôte de la future radio.

Lors des mots d’ouverture, la Représentante de l’UNESCO a procédé à la lecture de la déclaration de la Directrice Générale de l’UNESCO et a rappelé « l’importance considérable de la radio en vue de la réalisation du Programme de développement durable ». Le Coordonnateur Résident a mis l’accent sur les résultats atteints par le projet de radio citoyenne des jeunes mis en œuvre par l’UNESCO, financé par le PNUD, avec des fonds du Gouvernement japonais. En effet, 15 jeunes ont suivi formation spécialisée et polyvalente en journalisme, tout le matériel nécessaire a été acquis, un site d’implantation de la radio a été identifié à l’INRAP et enfin la fréquence de diffusion a été octroyé par le Conseil supérieur de la Liberté de communication.

Prenant à son tour la parole, la Ministre de la Jeunesse et de l’Education civique a fait le plaidoyer pour l’appropriation de cette radio par les jeunes en tant qu’outil de communication et de conscientisation aux vertus de la paix, de la morale citoyenne pour le progrès de notre pays. Le Directeur général de l’INRAP a manifesté sa satisfaction de voir son Institut abriter la future radio. Il a émis le souhait que cette radio permette aux jeunes de réaliser une éducation par les pairs afin qu’elle soit un outil didactique.

Le Ministre de la Communication et des Médias, Porte-Parole du Gouvernement, dans son allocution, a restitué le rôle de la radio en tant que vecteur essentiel de l’accès à l’information. Historiquement, a-t-il argumenté, elle a été un instrument essentiel qui a accompagné le développement des luttes sociales. Enfin, la radio est un instrument de pédagogie. Il a félicité Mme la Directrice générale pour le travail abattu par l’Organisation pour promouvoir la Radio qui, malgré l’essor des TIC, reste l’instrument démocratique par excellence.

Les jeunes sont enthousiasmés par ce projet. « C’est la radio des jeunes, nous allons l’utiliser pour faire de la sensibilisation » a déclaré Guy Medy Poaty, Commissaire général adjoint pour les guides et scouts du Congo, association impliquée dans la radio. « Ce projet va permettre aux jeunes de s’ouvrir au monde et d’avoir la parole. Les jeunes pourront communiquer entre jeunes, se comprendre, et cela va leur permettre d’avoir une idée plus concrète des problèmes qu’ils rencontrent et des solutions qu’ils peuvent y apporter. »

Le PNUD soutient cette radio dans le cadre du projet de « prévention de la Radicalisation de la Jeunesse en République du Congo par le biais des mesures socio-économiques et des activités pour une valeur ajoutée au développement du pays et la consolidation de la démocratie. » mis en place avec le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique et avec des fonds du Gouvernement japonais. Ce projet a notamment permis en 2016 de former 887 jeunes en situation précaire à l’entreprenariat ou à un métier.

UNDP-CG-Journée-Radio-2017-3Remise officielle du matériel pour la nouvelle radio citoyenne des jeunes
UNDP-CG-Journée-Radio-2017 (6)Grégoria s’entraîne à la pratique journalistique lors de la cérémonie