Le REDD+ en phase d’opérationnalisation au Congo

29 mars 2014

imageUne vue de la forêt de la Bouenza dans le sud de la République du Congo

Le plan de travail annuel budgétisé qui consacre le lancement officiel du projet ONU-REDD en République du Congo a été adopté au cours de la deuxième session du comité de pilotage de ce projet tenue le vendredi 28 mars dernier, à Brazzaville.

« Au cours de cette session,  nous allons exclusivement examiner et approuver le Plan de Travail et Budget de cette année 2014, étant donné que les activités du Programme ONU-REDD en 2013 ont essentiellement porté sur les recrutements des experts nationaux et internationaux, la formulation des documents de base comme les termes de référence et les notes de procédures pour la mise en œuvre effective du Programme ONU-REDD », a indiqué Monsieur le Directeur de cabinet du Ministre de l’Economie Forestière et du Développement Durable, dans son discours d’ouverture des travaux de cette réunion.

Financé à hauteur de 2 963 409 dollars us, le plan de travail 2014 soumis à l’examen des membres du Comité de pilotage porte sur une cinquante d’activités placées sous la gestion financière du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du Programme des Nations Unies pour le l’Environnement (PNUE) et du Fond des Nations Unies pour l’Agriculture (FAO).

 « Ce projet va connaître sa phase de croisière au cours de cette année. J’exhorte à ce titre, toutes les équipes sous la conduite du Coordonnateur National, à qui j’adresse mes encouragements pour ses compétences techniques, à faire preuve d’abnégation, car le chemin qui nous mène à l’élaboration de la Stratégie nationale, partant du scénario de référence, exige de tous, des efforts concertés et soutenus », a suggéré Monsieur Eloi Kouadio IV, Représentant Résident par intérim du PNUD, co-président de ce comité de pilotage.

Le projet ONU-REDD+ est un mécanisme financier international sur le climat qui propose de rémunérer ou payer les efforts des pays forestiers tropicaux qui contribuent à la lutte contre les changements climatiques et au développement durable.

Pour rappel, le document de ce projet avait été signé par les différentes parties en novembre 2012, après la 9èmesession du Conseil d’orientation du Programme des Nations Unies, désigné ONU-REDD, (Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation des forêts pour une meilleure conservation et la gestion durable des forêts en vue du renforcement des stocks de carbone forestier dans les pays en développement) tenue à Brazzaville.