Villages du Millénaire: signature du Plan de Travail 2013

29 oct. 2013

imageVue des membres du Comité de pilotage. Photo. UNDP Congo

Dans le cadre de la poursuite des actions du projet de développement des "Villages du Millénaire" à Tandou Binzenzé et Tandou Mboma (Département du Kouilou), le Bureau du PNUD Congo et l’entreprise TOTAL E&P Congo viennent de signer un nouveau Plan de Travail Annuel (PTA) 2013.

Le document a été paraphé le 8 février à Pointe-Noire, lors de la deuxième session du comité de pilotage dudit projet, par Messieurs Babak Bagherzadeh et Eloi Kouadio IV, respectivement Directeur Général de TOTAL E&P Congo et Représentant Résident a.i du PNUD au Congo.

Financé à hauteur de 122 583 664 F.CFA par les deux parties, ce PTA permettra de réaliser la deuxième série d’activités du projet à savoir la mise en œuvre des micro-projets, dont 50 % portera sur la promotion des Activités Génératrices de Revenus (AGR) destinées aux femmes de ces deux Villages.

« Les enjeux pour le Projet de développement des Villages du Millénaire, dans ces deux villages du Kouilou, restent d’importance : réussir le développement des Activités Génératrices de Revenus ou encore offrir à la population des services de niveau d’agglomération pour permettre le développement d’un village plus équilibré et durable », a indiqué M. Eloi Kouadio IV, à l’issue de la réunion.

En effet, ce comité de pilotage a permis aux deux parties de faire l’évaluation de la performance de ce projet. Au terme de deux années de mise en œuvre, il ressort que le PNUD et TOTAL E&P Congo ont construit un forage d’eau alimenté à l’énergie solaire et équipé de 3 bornes fontaines à Tandou Binzenzé. Un autre forage a été construit dans le village de Tandou Mboma. A cela s’ajoute la construction d’un Centre de Santé Intégré (CSI) à Tandou Binzené, inauguré en 2012.

M. Babak Bagherzadeh est non seulement satisfait des résultats obtenus, mais aussi de la qualité du partenariat : «C’est un partenariat très intéressant que nous pouvant utiliser comme exemple dans le cadre de nos activités relatives au volet social. Et nous tenons beaucoup à ce partenariat très fructueux entre TOTAL E&P Congo et le PNUD».
En dépit de ses avancées, de nombreux écueils ont été rencontrés au cours la mise en œuvre du projet.

« Nous nous sommes confrontés au manque d’implication des autorités locales et à la faible implication des communautés dans l’entretien des ouvrages érigés dans les villages, les organes de gouvernances et de suivi du projet ne sont pas formalisés », a déploré la Cheffe de projet Développement Institutionnel et Division, Responsabilité Sociétale et Communication de TOTAL E&P Congo, Mme Bénédicte Lievremont.

Si les deux partenaires sont satisfaits des résultats du projet, les bénéficiaires, eux, restent dans leur soif quant à l’approvisionnement en eau potable : « Le forage construit, dans notre village, ne nous satisfait pas totalement en besoin d’approvisionnement en eau. L’installation pose aussi un problème dans la manipulation car la manivelle est très forte. Il nous faut un même forage comme celui qui a été construit à Tandou Bizenzé », indique Zacharie Mavoungou, un habitant de Tandou Mboma.

Selon le Conseiller Principal au Programme pauvreté du PNUD, M. Alain-Beltran Mpoué, les objectifs de cette seconde phase sont clairs. « Notre action sera focalisée d’abord, sur l’amélioration d’accès des populations à l’eau. Il sera question de construire un nouveau forage à Tandou Mboma. Ensuite, la poursuite de la formation et de l’accompagnement des Comités d’eau dans les deux villages et la formation des Comité de Gestion pour le Développement Communautaire (CGDC) en vue de promouvoir la participation communautaire dans les deux villages. Enfin, la mise en œuvre des micro-projets particulièrement par les femmes dans ces villages».

Le projet de développement des Villages du Millénaire vise à aider les populations des villages couverts par le projet à sortir du cercle vicieux de la pauvreté et à réaliser les OMD d’ici à 2015. La première phase, actuellement en cours, a couvert les villages Etoro, Obaba, Boya, Tandou Binzenze et Tandou Mboma. La seconde phase qui aura pour objet la mise à l’échelle du projet au niveau national identifiera d’autres villages à travers la République du Congo.