Agroforesterie : une forêt d'eucalyptus et d'acacias créée à Kinkala

02 déc. 2011

imageMonsieur le Représentant Résident du PNUD plantant le pied d'eucalyptus. Photo: PNUD Congo

467 pieds d'eucalyptus et d'acacias ont été plantés le 30 novembre à Kinkala (département du Pool), dans le cadre du lancement d’un projet pilote d’Agroforesterie. Ce projet est initié par le Ministère du Développement Durable, de l’Economie Forestière et de l’Environnement et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), à travers le Programme d'Adaptation en Afrique pour les changements climatiques (PAA).


Ce planting, placé sous le patronage du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Congo, M. Lamin Manneh, en présence des autorités locales et départementales, s’inscrit aussi dans le cadre de la journée nationale de l’arbre, célébrée depuis le 6 novembre dernier. Il a été réalisé sur un site de 0,42 hectares accordé par la procure diocésaine de la localité de Kinkala.

Il s’agit pour le PAA d’impliquer les communautés religieuses dans la préservation de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques.


Selon les experts du Ministère en charge de l’Environnement, les deux espèces plantées améliorent la fertilité du sol pour une meilleure agriculture et offrent une meilleure qualité du bois nécessaire qui sert dans la construction et la carbonisation.


« Le reboisement et l'afforestation sont les seules solutions pour lutter contre la déforestation et le changement climatique. L'élargissement de la couverture forestière garantit les équilibres écologiques. Le Pool compte déjà 1 500 ha de forêts artificielles », a fait savoir M. Jean-François Ombele, chef du service forêt à la direction départementale de l'Économie forestière du Pool.


Pour le Coordonnateur National du PAA, M. Marcel Mpounza, ces projets d’agroforesterie qui seront expérimentés dans d’autres départements, à l’instar de la Bouenza, « vise à promouvoir la régénération, la gestion durable des écosystèmes forestiers, le développement de la filière de carbonisation dans les départements fortement dépendant du bois-énergie ».

La Coordination du PAA bénéficie en effet du concours du Service National de Reboisement (SNR) et du Projet National d’afforestation et Reboisement (ProNAR) pour la mise en œuvre de ces projets.