Projet d’appui à la réinsertion socioéconomique des groupes défavorisés

Introduction

imageLe Centre de Santé Intégré d'Odzala, au nord de Brazzaville. Photo. UNDP Congo

Cofinancé par la République du Congo et la Banque Africaine de Développement (BAD), Le Projet d’appui  à la réinsertion socioéconomique des groupes défavorisés (PARSEGD), permet de lutter contre la pauvreté à travers la réalisation des activités portant sur l’assainissement des villes, la construction des centres de santé intégrés (CSI) et des habitations du personnel médical, l’octroi des crédits aux populations les plus démunies, etc.

Description sommaire du projet

Le PARSEGD avait pour objectifs de favoriser l’insertion socio-économique des groupes vulnérables et de garantir leurs accès aux services de base dans le contexte de post-conflit.

Pour y parvenir, il avait été retenu de le mettre en œuvre à travers, la création des emplois par des travaux de haute intensité en main d’œuvre, et la promotion des TPE.

Les activités ont été structurées au sein de quatre composantes : (i) amélioration de l’accès aux services sociaux de base, (ii) diversification et renforcement des opportunités de formation pour emploi, (iii) appui à la réinsertion socio-économique par la promotion de l’emploi.

Les principaux résultats



Dans le cadre du PARSEGD, les fonds reçus de l'Etat Congolais et de la BAD ont permis de construire 13 Centres de Santé Intégrés, de former et renforcer les capacités 800 cadres et agents de santé, qui ont permis d’accroître le taux de fréquentation des centres de santé dans les zones ciblées par le projet.

Dans le domaine de la microfinance, cinq (05) inspecteurs, soixante-deux (62) gestionnaires de caisse, soixante-quatre (64) encadreurs et cent quatre-vingt-quatorze (194) agents de caisse ont été formés.

Deux (2) centres Songhaï (petites fermes agricoles) ont été construits et sont en cours de fourniture d’équipement et de mise en service à Louvakou et Otsende (Oyo). 

Un fonds de garantie et d'insertion a été mis en place pour appuyer l'accès des personnes défavorisées en micro-crédit distribués par les Etablissements de Microfinance.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe