Programme National ONU REDD Congo

Introduction

La République du Congo, à cheval sur l’équateur et au cœur du deuxième plus important massif forestier mondial, dispose d’un couvert forestier évalué à 22.5 millions d’hectares (soit environ 2/3 de la superficie totale du pays).

Le pays connaît jusque-là un très faible taux de déforestation et de dégradation forestière de l’ordre de 0,08% par an soit environ 17.000 hectares par an.

C’est pour apporter sa contribution à la lutte contre les changements climatiques que le programme ONU-REDD du Congo s'inscrit dans le processus REDD+ national permettant au pays d'être prêt à appliquer sa stratégie nationale REDD+ à l'horizon 2015, visant la conservation d'une économie verte.

Le suivi de l’évolution de la couverture forestière et la maîtrise des quantités de gaz carbonique absorbé par les forêts et susceptibles d’être placé sur le marché de carbone sont les principaux objectifs de ce programme.

Ce que nous avons accompli à ce jour

En 2012, le PNUD, en partenariat avec la FAO et le PNUE, a déployé des efforts importants dans l’élaboration et la mise en œuvre du processus REDD+ en République du Congo, à travers les activités suivantes :

i) l’organisation de consultations nationales sur ce thème; ii) la rédaction du plan de préparation à la REDD+ (RPP), selon un processus participatif ; iii) l’organisation d’un atelier national de validation du document et de signature du programme ; iv) la mise en place des cellules départementales de mise en œuvre sur le terrain ; v) l’adoption de réformes structurelles et d’investissements pour la REDD+, incluant la prise en compte des sauvegardes ; vi) l’élaboration et la mise en œuvre d’un système d’information et de suivi global de la REDD+.

Toutes les données du projet