6 Réduire l’extrême pauvreté et la faim

Où en sommes-nous ?

Une femme avec une cuvette de légumes sur la tête
Une femme portant sa récolte. Photo: PNUD Congo

Au niveau de la cible sur la faim de l’OMD1, la situation nutritionnelle est préoccupante dans la plupart des ménages. Selon l’EDS 2011, la prévalence nationale de l’insuffisance pondérale a baissé seulement de 2,8 points de pourcentage en 6 ans, passant de 14,4% en 2005 à 11,6% en 2011. Sur cette base, il sera difficile pour le Congo d’atteindre la cible de 7,8% en 2015.

Les analyses indiquent que malgré des conditions climatiques favorables, la malnutrition demeure un fléau dans le pays et qu’il serait important de mener d’importantes politiques de lutte contre la malnutrition chronique qui affecte un enfant congolais sur 4 (24,4%)  et obère leur bon développement. La multiplication des campagnes de sensibilisation sur la nutrition devrait être parmi les priorités.

Selon les résultats des deux Enquêtes Congolaises auprès des Ménages (ECOM  2005 et 2011), l’incidence de la pauvreté est passée de 50,7% en 2005 à 46,5% en 2011. Cela signifie que près de 1,9 millions de la population congolaise vit avec moins de 994 francs CFA par jour. Ce rythme de recul de la pauvreté reste cependant lent pour permettre d’atteindre la cible de 35% fixée à l’horizon 2015. En effet, si la tendance observée depuis 1990 est maintenue, l’incidence de la pauvreté avoisinerait 40,7% en 2015.

Nos histoires

1.1 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à un dollar par jour
    • Proportion de la population disposant de moins d'un dollar par jour : 46,7%
    • Incidence de la pauvreté en milieu rural : 74,8%
  2. Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim
    • La faim est peut-être remontée en flèche en 2009.
    • Les progrès en vue d’éradiquer la faim patinent
    • En dépit de certains progrès, un enfant sur quatre souffre encore d’insuffisance pondérale dans le monde en République du Congo
    • Taux d'insuffisance pondérale des enfants de moins de 5 ans : 11,8%
    • Les enfants des zones rurales ont deux fois plus de chances de souffrir d’insuffi sance pondérale.
  3. Assurer le plein-emploi et la possibilité pour chacun, y compris les femmes et les jeunes, de trouver un travail décent et productif
    • La détérioration du marché du travail, déclenchée par la crise économique, a entraîné une baisse brutale de l’emploi.
    • Avec la perte d’emplois, un nombre croissant de travailleurs est obligé d’accepter des emplois précaires.
    • Depuis la crise économique, un nombre croissant de travailleurs se retrouvent dans une pauvreté extrême avec leurs familles.
    • Ratio-Emploi-Population : 55,8